Le Grand Hôtel Villa de France de Tanger va renaître

Rénovation du Grand Hôtel Villa de France-Tanger

Rénovation du Grand Hôtel Villa de France-Tanger

Fermé et délaissé à l’état d’abandon total depuis le mois de février 1992, le Grand Hôtel Villa de France suscite, depuis bientôt deux décennies, des interrogations parmi les habitants de Tanger, nostalgiques du patrimoine historique de leur ville dont la mémoire porte gravé en elle cet ancien palace qui a fait, depuis la fin du 19ème siècle, la fierté des Tangérois et la gloire de la cité.
Aujourd’hui, 17 ans après cette fermeture qui a infailliblement engendré une dégradation totale du bâtiment et de ses dépendances, un souffle d’espoir laisse présager que cet hôtel va renaître de ses cendres, sans perdre son cachet d’édifice classé comme monument historique et patrimoine de la ville en 2003.

Cette rencontre avec les représentants de la presse nationale et régionale s’est déroulée au Minzah-hôtel en présence de M. Hisham Mohamed Said Al Jumâa, président directeur général de la société Rentistica, propriétaire du Grand Hôtel Villa de France ; du responsable du projet, M. Mohammed Al Qatan ; de l’architecte chargé des plans et du suivi des travaux, M. Mounir Hadj Nasser ; du directeur du bureau d’études techniques, M. Chakib Skiredj ; de représentants du département du Tourisme, et de la commune urbaine de Tanger.
Pour le PDG de Rentistica, il s’agit d’un véritable défi à relever pour redonner vie à l’édifice de l’hôtel eu égard à l’état actuel délabré des lieux. 
En effet, le Grand Hôtel Villa de France qui fut construit au XIXème siècle, au cœur du quartier diplomatique de l’époque, avec une architecture classique occidentale et sobre, est inexploité depuis février 1992 ; le bâtiment a été dépouillé de tous les objets, meubles et équipements hôteliers qu’il comportait et il fut livré aux agressions climatiques et à l’instabilité du terrain. C’est ainsi qu’il a subi de nombreuses dégradations : écroulement des planchers en bois, destruction des staffs, fissuration des murs, affaissement des dallages, etc.
«Les années de fermeture ont porté un grand préjudice à l’édifice et, aujourd’hui, il s’agit de tout reprendre tout en veillant au caractère original du bâtiment classé comme monument historique et patrimoine de la ville, et qui doit donc conserver son aspect en tant que tel», explique M. Hisham Mohamed Said Al Jumâa.
Ces propos sont confirmés par l’architecte chargé du projet : « Les plans élaborés n’apportent aucun changement à l’aspect extérieur du bâtiment existant et même les parties en extension seront adaptées à l’architecture et à la volumétrie originales», précise M. Mounir Hadj Nasser, annonçant cependant certaines transformations intérieures dictées par des impératifs de normes et de commodité conformes aux standards internationaux de l’hôtellerie de luxe. Il s’agit, entre autres, de la multiplication des salles de bains pour en doter chaque chambre, ce qui implique la réduction évidente de la capacité d’accueil de l’hôtel qui passe de 73 à 61 chambres y compris suites et duplex en annexe.
Rappelant le caractère prestigieux de l’établissement hôtelier fréquenté, à l’époque, par des personnalités célèbres de l’envergure du grand artiste Henri Matisse qui a peint, entre autres, la baie de Tanger à partir de la chambre n° 35 qui porte encore aujourd’hui son nom, l’architecte indique que le réaménagement du Grand Hôtel Villa de France va restituer l’ambiance d’époque à travers l’architecture, l’ameublement et la décoration, citant à ce propos l’exemple de la chambre n° 35 qui reprendra justement son aspect d’époque et ne sera pas louée au public, en attendant d’être éventuellement transformée en mini-musée avec la collaboration de la Fondation Matisse.
A noter que ce prestigieux hôtel fut également le lieu d’accueil de la grande bourgeoisie européenne et culturelle de l’époque, et le témoin de soirées prestigieuses du Tanger international. On y organisait des bals, des défilés de mode, des banquets au bénéfice des œuvres de charité, etc.
Après son classement comme monument historique et patrimoine de la ville par les autorités concernées en 2003, les propriétaires de l’hôtel ont entrepris une étude pour l’établissement d’un projet de restauration et réaménagement des bâtiments et des jardins. Il leur faudra quatre années pour obtenir l’autorisation de rénovation et d’extension de l’édifice hôtelier. C’est à la mi 2006 qu’une étude de faisabilité a été entreprise donnant lieu à des travaux en recherche pour la consolidation des gros œuvres dont une partie a été déjà traitée.
Dans son ancienne structure, l’hôtel était composé de trois bâtiments, de jardins et d’une piscine. Les constructions s’étalaient sur une superficie de 3800 m2 à partir de l’édifice d’une villa d’origine qui était occupée par le chef de la diplomatie française au 19ème siècle, et qui a donné son nom à l’hôtel. Ce bâtiment beaucoup plus ancien que l’hôtel lui-même, se composait de trois niveaux qui avaient été réaménagés en 29 chambres. Le bâtiment proprement dit de l’hôtel, était constitué de quatre niveaux comprenant  le sous sol ou rez-de-jardin avec salon, bar, fumoir et logement de fonction ; le rez-de-chaussée avec entrée et patio, bureaux, salons, restaurants et cuisine ; le premier étage comptant 24 chambres et trois salles de bain communes ; le deuxième étage constitué de 20 chambres avec deux salles de bain communes ; un bâtiment réalisé dans les années 80, constitué d’un rez-de-chaussée aménagé en salon de thé donnant sur la piscine, dans le prolongement de l’ancienne villa.
Le projet en cours de réalisation transformera la consistance de l’hôtel dont les bâtiments s’étaleront désormais sur une superficie de 5100 m2, avec une augmentation de la surface construite par un bâtiment annexe et des duplex autour de la piscine ; le réaménagement des espaces intérieurs pour mettre l’hôtel aux normes de confort et de sécurité ; la reconstitution des jardins avec aménagement d’accès au perron de l’hôtel et permettre une circulation et un stationnement des véhicules à proximité du bâtiment.
Au point de vue classement, les propriétaires du Grand hôtel Villa de France espèrent pouvoir faire porter ce établissement au niveau 5 étoiles Luxe, à l’image de leur autre palace le Minzah-Hôtel. 
Interrogé sur la date probable de réouverture de l’hôtel, M. Hisham Mohamed Said Al Jumâa estime qu’aucune date logique ne peut-être avancée pour le moment : «Ce n’est pas un chantier ordinaire où l’on peut fixer un délai d’exécution des travaux. Il faudrait donc attendre la fin des travaux imprévisibles tributaires des défauts qui apparaissent au fur et à mesure de l’avancement du chantier, faussant ainsi toute évaluation de délai », explique-t-il.
D’après un article de M. ABOUABDILLAH  du Journal de Tanger en date du  16 mai 2009

Commentaires

11 Commentaires pour "Le Grand Hôtel Villa de France de Tanger va renaître"

  1. achmal on lun, 18th jan 2010 15 h 14 min 

    salut

  2. Gonzalez José Manuel on mer, 22nd déc 2010 12 h 55 min 

    Ça m´a produit une énorme satisfaction avoir lû que le Gran Hôtel Villa de France va bientôt renaître. Le Gran Hôtel a été ma véritable école hôtelière. J´ai beaucoup appris de Mr. Van der Meersch, de mes camarades de travail et je ne les oublierez jamais, spécialement Ute Winkel-Müller.
    J´espêre retourner et voir ce magnifique hôtel â nouveau en premiêre ligne.
    Merci â tous ceux qui vont faire réalité ce miracle.

  3. zine eddine deriche on ven, 7th jan 2011 17 h 46 min 

    j ai passe mes vacances em mars 1988 dans cet hotel pas loin du studio radio medi1 d ailleurs c est cette station qui m a invite j espere retourner et revoir ce bijou bonne annee 2011

  4. Tom van der Meer on mar, 21st juin 2011 10 h 04 min 

    Salut
    Je suis tres heureux que l’hotel de mon grand pere Mr Gerard van der Meer va etre renaitre
    Thank you very much

    Tom van der Meer, la Holande

  5. sacase on dim, 10th juil 2011 8 h 29 min 

    Bonjour. Je suis la descendante directe de Lucien Bruzeaud qui fit construire la Villa de France et je suis très heureuse de cette initiative. Née à Tanger, je représente la cinquième génération de la famille ayant vu le jour dans cette ville. Je peux fournir des renseignements concernant l’aménagement intérieur de l’hôtel à ses débuts, ainsi que des photos anciennes. Cordialement Christiane Sacase journaliste

  6. sacase on dim, 10th juil 2011 8 h 30 min 

    bravo pour ce sauvetage de la villa de France. Je suis la descendante directe de Lucien Bruzeau qui fit construire cet hôtel. Cordialement

  7. mohammed achraf on mer, 16th mai 2012 15 h 43 min 

    Bonjour, je suis vraiment heureux après avoir entendu de ce projet de rénovation de villa de France hotel. un hotel qui porte tout les valeurs historiques de la ville de Tanger.un grand merci pour tout le staff qui veiller sur la réussite de ce grand projet.

  8. Mary on mer, 25th juil 2012 18 h 27 min 

    Ca me fait mal au coeur que ce soit un Iraquien qui ait pris l’initiative de redonner vie a ce bijou.
    Ou sont donc les Tangerois?!

  9. admin on mer, 25th juil 2012 18 h 46 min 

    C’est vrai que ce serait mieux que ce soit des Tangérois…
    Mais réjouissons quand même que Villa de France retrouve son existence, son lustre et que ce lieu mythique puisse revivre.
    C’est Matisse qui doit être heureux…

  10. khalil Raissouni on ven, 7th sept 2012 17 h 13 min 

    salam salam Ana Khesni Ne Sayft Cv Deyli Lahe Yejazikom Bikhire

  11. Pepa Santana on ven, 28th sept 2012 13 h 46 min 

    Me da una gran satisfacción el ver resucitar esta gran maravilla, mis padres iban con bastante frecuencia a los bailes y cenas, yo nunca asistí por ser pequeña, pero siempre que bajaba al zoco me paraba delante de este maravilloso edificio y me quedaba un gran rato observándolo hasta que mi Fátima me decía yallah yallah y la verdad despertaba de este gran sueño, que parecía estar embrujada, es mas aun en estos momentos cuando voy a Tánger suelo entrar en el cementerio ingles y desde allí me quedo mirándolo, como si viera a alguien en algunas de las habitaciones no se quizás sea amor y pasión que siento por esta bella ciudad que me vio nacer.

Dites ce que vous en pensez...
Et oh, si vous voulez une image avec votre commentaire, inscrivez vous sur gravatar!