« La Mère du Printemps » de Driss Chraïbi au théâtre Darna

Le théâtre Darna présentera sa dernière création: « La Mère du Printemps » d’après l’oeuvre originale de Driss Chraïbi, traduite par Mohamed Hmoudane , le samedi 1er avril à 19h30, jour du dixième anniversaire de la disparition de l’auteur.

Darna-printemps-2Comme chaque matin, Raho Aït Yafelman, jeune berbère de l’époque contemporaine, se réveille et accompli ses ablutions. Confronté à sa propre misère et à l’état de survie de son peuple, il s’abandonne à la rêverie et se remémore les temps anciens : 681 de l’ère des Nazaréens, la religion musulmane est une parole naissante, alors que les conquérants arabes pénètrent en terres amazighs.

Azwaw, le chef de la tribu des Aït Yafelman convoque son village en Conseil des Conseils, afin de déterminer l’attitude à adopter face à ce nouvel envahisseur venu du désert, à la conquête de l’eau et des âmes. Il interroge les anciens, fait témoigner des émissaires dépêchés auprès des autres tribus conquises et tente enfin de leur donner un destin.

Spectacle en langue française et arabe. Mise en scène : Eric VALENTIN.

Avec : Abdleghani BOUZIAN, Hicham ZOUITNI, Ayoub LAHLOUH, Nabil DOURGAL, Tarek BAKKALI, Rachid JABBALI, Fouad SABBAN

Théâtre DARNA
48, rue Salah Eddine al Ayoubi
Foundaq Chejra – TANGER

Entrée 50 dirhams
Possibilité de réserver par mail ou au Théâtre:
+212 (0) 668 16 63 20
association.darnasiege@gmail.com

A propos de théâtre Darna

Le Théâtre Darna est une des structures de l’association marocaine Darna, Centre Culturel d’Initiatives Citoyennes, fondée en 1995 et reconnue d’utilité publique, à destination des enfants et femmes vivant à Tanger dans des conditions précaires, voire humiliantes.

Depuis 2004, le Théâtre Darna fonctionne à plein régime. Ses actions cherchent à promouvoir le développement de la culture populaire dans la ville du détroit et au Maroc en permettant différentes expérimentations artistiques ou éducatives.

Le Théâtre a été inauguré après une première rénovation en 1999, puis a ensuite été exploité principalement comme un espace d’animation pour les jeunes de la MCJ. Certains ateliers proposés par des animateurs de Darna ou des intervenants extérieurs ont abouti à quelques spectacles, de façon ponctuelle, sans véritable liaison entre eux ni prolongement. Le lieu a du fermer ses portes au milieu de l’année 2002. Son état, suite à des dégradations, ne garantissait plus la sécurité des enfants.

Eric-VALENTIN
Eric Valentin

Après une seconde rénovation partielle le Théâtre rouvrait ses portes au public en septembre 2004 sous la nouvelle direction d’Eric Valentin, comédien originaire de Paris.

Depuis, deux directions ont été expérimentées :

Permettre au plus grand nombre d’enfants, puis de femmes, de bénéficier des activités du Théâtre en s’y impliquant de façon significative (écriture collective, travail en groupe, découverte des enjeux d’un spectacle, représentations publiques…). Plus qu’un espace de divertissement, le Théâtre doit être un lieu de défoulement et un champ d’exploration physique et psychologique pour nos bénéficiaires. À travers les arts scéniques, ils peuvent se confronter à eux-mêmes, à un groupe, revisiter leurs histoires, développer leur imaginaire, se construire ou se reconstruire en prenant conscience de leur corps, de leur image, de leur talent… Et par le prisme de la transposition théâtrale et la mise à distance qu’elle procure, ils peuvent se fabriquer des outils pour mieux appréhender la société dont ils ont pu être exclus une première fois.
Développer la création et la production artistique. En premier lieu, avec les enfants et les femmes qui réagissent le mieux aux différents ateliers. Puis, progressivement, avec des artistes tangérois, amateurs ou confirmés, comédiens, musiciens, photographes, danseurs ou plasticiens… désireux avant tout de mener une recherche dans nos murs.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Your email address will not be published.