Encore une catastrophe pour le patrimoine de Tanger

Previous Next

Le mythique salon de thé tangérois Madame Porte sera réaménagé en un McDonald’s, le fast-food américain qui ajoute son quatrième espace dans la capitale du détroit, après celui du centre Dawliz, de l’avenue Mohamed VI et de Marjane. Si ce projet de McDonald’s est maintenu, c’est toute une partie de l’histoire du Tanger international qui va disparaître.

cafe-porte-tangerEncore une autre catastrophe qui s’ajoute à bien à d’autres!

Imaginez tout ce qui risque aujourd’hui de disparaître si effectivement le café de Madame Porte n’est plus qu’un simple McDonald’s.
En effet, témoin des années glorieuses de la ville du détroit, ce café a été ouvert dans les années 1950 par la famille Porte. Dirigé par Madame Porte, il était l’un des salons de thé les plus prisés de Tanger.

Le choix du nom n’est pas fortuit, il est dû au fait qu’à l’époque, la femme du propriétaire recevait en personne les clients sur le perron du café. Cet endroit chargé d’histoire a été le rendez-vous favori de l’intelligentsia et de l’aristocratie de l’époque. Il est aujourd’hui fréquenté par toutes les couches sociales de la ville.

Madame Porte est l’un de ces lieux qui ont marqué l’histoire de Tanger. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, il est installé d’abord rue de la Statue, actuellement rue de la Liberté (là où se trouve aujourd’hui un autre salon de thé-pâtisserie réputé de la ville, La Espanola). La renommée de Porte ne fait que grandir avec ses meringues et confiseries aux recettes spéciales. Toute la ville s’y approvisionnait en pâtisserie et confiserie de toutes sortes et aucune grande famille ne pouvait se permettre de recevoir sans les gâteaux de Porte. Possédant une petite fortune. Porte a construit dans les années 50 un imposant immeuble au centre-ville; un bâtiment qui regroupe des habitations aux étages supérieurs et un vaste salon de thé au premier étage.

Quelques années plus tard, Marcel Porte meurt, laissant son fils et sa femme aux commandes jusqu’à 1970, année où cette dernière décède à son tour. A partir de là, Porte commence à perdre de sa lueur, jusqu’à 1990, année au cours de laquelle l’établissement a été fermé suite à une querelle avec le nouveau propriétaire des murs, la famille Hsissen.

Bertrand Porte, le fils, ayant accumulé de nombreuses dettes, s’est trouvé dans l’impossibilité de payer le loyer et le fonds de commerce a été vendu par voie judiciaire, pour payer les créanciers. La famille Hsissen s’en porte acquéreur (pour 6 millions de Dirhams) et fait décorer Madame Porte dans le même style que celui de ses années de faste. Les clients peuvent y avoir une sensation de voyage dans le temps, vers une époque révolue, mais qui reste vivante entre les murs d’un salon mythique. Tout cela risque aujourd’hui de disparaître si effectivement le café Porte n’est plus qu’un simple McDonald’s!

From News Tourisme

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

One Response to "Encore une catastrophe pour le patrimoine de Tanger"

  1. Ivan Monème  4 mars 2017 at 8 h 04 min

    Il n’y a pas un moyen de faire pression sur MacDo? En lançant une pétition ou autre…
    Ivan

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.