Les 60 ans du 7e art Marocain à Tanger

Du 9 au 17 mars, la 19e édition du Festival national de Tanger célèbre les 60 ans du cinéma marocain. Hommages, rétrospectives et panorama des films marocains font partie d’une programmation riche en moments forts.

festival Cinéma Tanger 2018

Tout le cinéma marocain se donne rendez-vous à Tanger du 9 au 17 mars afin de célébrer les 60 ans du 7e art marocain. Une fête du cinéma qui s’apprête à récompenser les meilleures productions de l’année avec une sélection de longs métrages triés sur le volet, célébrant par la même occasion les talents de demain avec la section court métrage. En parallèle, une rétrospective vise à retracer les différentes étapes qu’a connues le cinéma marocain en présentant des œuvres aujourd’hui considérées comme des classiques, donnant ainsi une vue d’ensemble aux connaisseurs comme aux curieux. Sans oublier la section Panorama, qui verra la projection de cinq longs métrages produits en 2017 et non retenus dans la compétition officielle.

Du côté des hommages, quatre vétérans du cinéma marocain seront célébrés, à savoir Mohamed Oumouloud Abbazi, réalisateur, scénariste et producteur. Tout au long d’une riche carrière de plus de 50 ans, il travaille en Europe et au Maroc, assiste de grands réalisateurs venus tourner au Maroc, parmi eux Mostapha Akkad, Robert Wise, Richard Attenborough, John Huston, Franco Zeffirelli, Giuliano Montaldo… Abbazi a également produit et réalisé trois longs métrages: «De l’autre côté du fleuve» (1982), «Les Trésors de l’Atlas» (1997) et «Itto Titrit» (2007). Le deuxième hommage sera rendu à Fatima Ouechay, comédienne de son état. Depuis 1973 et tout au long de sa riche carrière, Fatima Ouechay a joué avec la plupart des réalisateurs marocains, tant au cinéma qu’à la télévision. Elle a également participé à nombre de productions étrangères tournées au Maroc. Mohamed Sabiri, ingénieur d’État, cadre du Centre cinématographique marocain depuis 1981 et Jawad Bouabdesslam, technicien au sein de la même structure depuis 1977, seront aussi remerciés pour leurs efforts dans le milieu du cinéma marocain.

Un fête du cinéma qui promet de grands moments d’émotion du 9 au 17 mars.

Festival cinéma Tanger 2018Les films de la compétition
Long métrage

1. «Volubilis» (fiction), de Faouzi Bensaïdi
2. «Razzia» (fiction), de Nabil Ayouch
3. «Burn Out» (fiction), de Nour-Eddine Lakhmari
4. «Apatride» (fiction), de Narjiss Nejjar
5. «Jahilia» (fiction), de Hicham Lasri
6. «Les voix du désert» (fiction), de Daoud Aoulad Syad
7. «Lahnech» (fiction), de Driss Mrini
8. «Le Papillon» (fiction), de Hamid Basket
9. «Kilikis, la cité des hiboux» (fiction), de Az Alarabe Alaoui
10. «Le cri de l’âme» (fiction), de Abdelilah El Jaouhary
11. «Tarantella» (fiction), de Rabii El Jawhari
12. «Larmes de sable» (fiction), de Aziz Salmy
13. «Korssa» (fiction), de Abdellah Toukouna
14. «House in the fields» (documentaire), de Tala Hadid
15. «Silence des cellules» (documentaire), de Mohamed Nabil.

Court métrage

1. «Lettre d’amour» de Soufiane Aït Majdoub
2. «Yto» de Noureddine Ayouch
3. «L’appel» de Maria Kenzi Lahlou
4. «Dernière photo» de Faiçal Hlimi
5. «Le Retour du roi Lear» de Hicham El Ouali
6. «Roujoula» d’Ilias Al Faris
7. «Ales» de Fayçal Ben
8. «Petit clair de lune» de Rachid El Ouali
9. «Yara Zed» de Hamza Atifi
10. «Al Massrahia» de Khalid Douache
11. «Jour d’automne» de Imad Badi
12. «Les Corbeaux» de Madane El Ghazouani
13. «Le Départ» de Hamza Boumalki
14. «Silence du père» de Mounia Agoumi
15. «Scénario» de Rachid Zaki

Jihane BOUGRINE – Les Eco.ma

Le Jury du 19e festival de cinéma de Tanger 2018

Concernant la catégorie long métrage, c’est la libanaise Rasha Salti qui présidera le jury. Elle sera accompagnée de la réalisatrice et scénariste marocaine Laila Marrakchi, la productrice et réalisatrice marocaine Dounia Benjelloun Mezian, de la réalisatrice et professeure de cinéma franco-marocaine Simone Bitton, du journaliste et chroniqueur marocain Abdellah Tourabi, du directeur de la section forum de la berlinale allemand Christoph Terhechte et de Ali Hajji, dirigeant d’un groupe de communication.

Quant  à la catégorie court métrage, il sera présidé par le cinéaste marocain Mohamed Mouftakir. Il sera entouré par la productrice française Alice Ormières, la journaliste Jihane Bougrine, le documentariste Raymond Zanchi et le réalisateur Ismail Ferroukhi.

Ainsi les deux jurys décerneront 17 prix.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

décembre 2022
L Ma Me J V S D
« nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031