"Bleu de Fès", le bazar atypique de la médina de Tanger

« Bleu de Fès » est le bazar atypique de la Médina de Tanger. Un bazar avec de très beaux articles d’artisanat mais aussi une galerie avec des pièces d’artistes bien choisis, en peintures, sculptures africaines, objets d’art anciens et tapis berbères, animé par Adil et Abdou.

Abdou à l'entrée de "Bleu de Fès" avec des oeuvres de Mahfoudi sur la droite

La création de l’établissement remonte à 1979 par le père originaire de Fès et artisan du cuir qui venait vendre régulièrement sa production à Tanger depuis de nombreuses années. A ce moment là, il a l’idée de monter un bazar pour diffuser sa marchandise de cuir dans la médina. Du producteur au consommateur…

Le reste de la famille le rejoint en 1982 avec ses deux fils, Adil et Abdou qui vont prendre la suite et développer ce commerce.

Abdou le commerçant et Adil le gestionnaire derrière son Mac...

Du cuir, l’activité évolue vers la céramique de Fès, origine oblige, et le bazar, sans nom, prendra l’enseigne « Bleu de Fès »

Adil, électricien/chauffagiste de métier et Abdou, commerçant dans l’âme, prennent la relève du père qui garde l’œil du créateur sur les affaires de son bazar de la médina.

Les deux frères sont complémentaires et s’entendent à merveille. Tous les deux sont aimables avec un sourire malicieux et avenant. Abdou est un remarquable homme de commerce et Adil un brillant organisateur. Abdou déniche des produits et des talents, Adil contribue à développer les activités commerciales de gros et à l’export. C’est aussi lui qui a créé et qui gère leur site internet. Il est rare de voir dans la médina de Tanger un homme affairé derrière son grand écran Mac…

Pendant de nombreuses années le bazar se situait seulement au rez-de-chaussée et toute la famille habitait à l’étage. Puis dans les années 1995, la famille va habiter une nouvelle maison dans la médina et tout le premier étage est aménagé pour agrandir le bazar et faire une large place à l’activité de tapis berbères qui devient un axe majeure de Bleu de Fès. Les tapis proviennent majoritairement des tribus « Bni Warayen » de l’Atlas.

Les Bni Warayen sont une ethnie amazigh (Berbère). Ils sont établis à l’est de Fès à une centaine de kilomètres vers Taza. C’est une région de montagne, très froide en hiver. Leur tradition du tissage, très ancienne, a inspiré largement l’artisanat traditionnel du tapis marocain. La particularité de ce tissage, à points très serrés, est de s’adapter à la fois aux vêtements qui épousent les formes du corps et protègent du froid et aux tapis sur lesquels on marche souvent pieds nus et on dort.

Tapis berbères de la tribu de Bni Warayen

Abdou est un remarquable dénicheur de talents. Il est certainement la personne qui possède le plus grand nombre d’oeuvres de Omar Mahfoudi, brillant peintre et vidéaste Tangérois. Abdou connaît Omar depuis qu’il a 10 ans, ils étaient voisins dans la médina. Très vite, Abdou avait repéré ce jeune gamin de Tanger, très actif et sympathique qui dessinait tout le temps et partout avec un talent et une originalité qui attirait déjà l’attention.

Le premier tableau qu’il a acheté à Omar est un visage de petit format, environ 18×24. Abdou revend immédiatement ce tableau à un français, amateur d’art, à un prix qu’il ne veut pas communiquer! Là, il prend conscience que ce jeune peintre a du talent et est une valeur montante.

Puis les choses s’enchainent, il achète 7 tableaux qu’il revend immédiatement à un collectionneur français. Les œuvres de Mahfoudi retiennent l’attention de beaucoup de visiteurs du bazar.

Un collectionneur danois tombe en admiration devant le travail de Mahfoudi qu’il découvre chez « Bleu de Fès » et se renseigne sur cet artiste auprès d’Abdou qui l’emmène à l’atelier de Omar Mahfoudi. Lors de cette visite, le danois achète 38 toiles à l’artiste! Omar n’en revient pas…

Aujourd’hui, Abdou possède encore environ une soixantaine d’œuvres du peintre dont il contribue à faire monter la côte en tenant les prix à un bon niveau comme un vrai galeriste.

Abdou a du flair, il travaille aussi avec Zakaria Ramhani, peintre Tangérois et avec Mohamed El Mesnani de Assilah et vivant également à Tanger.

Mais l’âme picturale  de « Bleu de Fès » reste Mahfoudi (né en 1981, vit et travaille à Tanger) dont on peut voir un travail très varié et parfois inédit. Le sujet de prédilection de Mahfoudi est l’humain dans sa diversité, sa vie quotidienne, sa relation voire sa confrontation à l’autre, son exaltation, son tourment et son cri, ses cris… Chez Mahfoudi, il y a du Munch, du Goya, du Bacon dans l’air…

Mahfoudi est bon dans tout ce qu’il touche. Vous pourrez découvrir (ci-dessous) quelques facettes inédites de l’artiste, une rue de la médina, un paysage de la baie de Tanger et même une peinture de l’intérieur de « Bleu de Fès » qu’Abdou avait commandée à Omar. Cette oeuvre, Abdou la conserve précieusement.

« Bleu de Fès »,  Abdou et Adil, à découvrir dans la médina de Tanger.

Bleu de Fès
65, rue des Almohades
Petit Soco – Tanger
Tel:0539336067

Paul Brichet


Quelques oeuvres de la collection Mahfoudi…

Le bazar "Bleu de Fès" peint par Mahfoudi. Oeuvre inédite.

Rares sont les paysages de Médina peint par Mahfoudi


One Response to ""Bleu de Fès", le bazar atypique de la médina de Tanger"

  1. tapis berbère artisanal  25 juin 2018 at 11 h 49 min

    tapis berbère authentique de haute qualité

    Répondre

Leave a Reply

Your email address will not be published.